Comment les engagements RSE et NetZero peuvent améliorer les conditions d’emprunt des entreprises ?

5 minutes de lecture
24/06/24 15:05

Dans un monde où l'impact environnemental et social compte de plus en plus face au succès financier, les entreprises qui s'engagent dans la RSE et l’objectif “NetZero” se positionnent en leaders d'un avenir durable. Ces initiatives, bien plus que de simples actions, deviennent des éléments clés dans l'appréciation des entreprises par les investisseurs et les institutions financières. Les entreprises qui s’engagent peuvent ainsi obtenir des conditions d’emprunt plus avantageuses et améliorer leur performance financière. Un rapport gagnant-gagnant et à impact que nous allons décrypter plus en profondeur dans cet article.

C’est quoi au juste un engagement RSE et NetZero ?

Dans le contexte actuel où la responsabilité sociale des entreprises (RSE) et la stratégie NetZero deviennent des enjeux majeurs, comprendre ces engagements est fondamental pour les organisations qui visent à être engagées sans oublier leurs objectifs de performance.

Définitions de base de la RSE et NetZero

La RSE concerne l'intégration des préoccupations sociales et environnementales dans les opérations commerciales et la relation avec les parties prenantes. Cela inclut divers aspects tels que :

  • le bien-être des employés,
  • l'impact environnemental des activités de l'entreprise,
  • et l'éthique des affaires.

La démarche NetZero, quant à elle, se rapporte à l'objectif d'atteindre un bilan carbone neutre en réduisant les émissions de gaz à effet de serre à un niveau qui peut être entièrement compensé par des initiatives de séquestration du carbone.

L'engagement à long terme

S'engager dans la RSE et vers l'objectif NetZero nécessite une vision à long terme et un suivi rigoureux. Cela peut inclure des audits internes ou externes pour mesurer les progrès et garantir la transparence des actions de l’entreprise. Il est crucial pour les entreprises de comprendre que ces engagements ne sont pas des initiatives ponctuelles mais des stratégies intégrées dans le cœur de leurs activités, nécessitant un suivi et une adaptation constante.

La situation en France

En France, l'engagement des entreprises en matière de RSE et de stratégie NetZero prend de l'ampleur même s’il y a du retard. Par exemple, une enquête réalisée par Cegos en 2023 révèle que seulement 33% des salariés estiment que l'engagement de leur organisation en matière de RSE est à la hauteur des grands défis mondiaux actuels, soulignant la nécessité d'une implication plus profonde et plus authentique des entreprises dans ces démarches.

Cependant, l'Insee indique que 64% des sociétés de 50 salariés ou plus ont entendu parler de la RSE et que 52% s'y impliquent activement, ce qui illustre une prise de conscience et une implication significatives des entreprises françaises dans la démarche RSE. Notons tout de même que ces engagements restent à être suivis et évalués régulièrement par toutes les parties prenantes. D’un côté pour éviter que les entreprises soient plus responsables, de l’autre, pour qu’elles puissent avoir de meilleures conditions d’emprunt face aux banques qui sont de plus en plus regardantes.

Comment les engagements RSE et NetZero des entreprises facilitent leurs conditions d’emprunt

La RSE et les engagements NetZero prennent une place de plus en plus significative dans les critères d'évaluation des entreprises par les prêteurs et les investisseurs. Ce phénomène est dû à une prise de conscience des enjeux environnementaux et sociaux, qui se traduit par une exigence accrue en matière de durabilité de la part des marchés financiers.

Critères ESG : une nouvelle norme pour l'évaluation

Les critères Environnementaux, Sociaux, et de Gouvernance (ESG) forment désormais une part intégrante de l'évaluation des entreprises. Ces critères permettent de mesurer la durabilité et l'éthique d'une entreprise dans ses pratiques d'affaires. Un bon profil ESG peut faciliter l'accès aux financements en influençant positivement la perception des risques par les prêteurs et investisseurs. Philippe Garin, directeur financier du groupe Korian, souligne qu'il est dorénavant plus facile d'emprunter avec un bon profil ESG, une tendance qui devrait s'intensifier à l'avenir. On voit par exemple de plus en plus d’outils qui vont dans ce sens comme les obligations vertes, durables ou sociales. Idem pour les prêts bancaires ou lignes de crédit indexés à des indicateurs RSE ou ESG.

L'impact de la RSE et du NetZero sur les critères ESG

L'intégration des principes RSE et des engagements NetZero améliore significativement les critères ESG d'une entreprise, créant de la valeur à long terme et renforçant sa compétitivité. Ces démarches permettent non seulement d'améliorer l'image de marque et la réputation d'une entreprise, mais aussi de favoriser la fidélisation et le recrutement des talents, tout en répondant aux attentes des parties prenantes concernant la durabilité. C’est le cas de Salesforce et leur modèle qui a inspiré l’initiative “Pledge 1%”. Cette synergie entre la RSE et les critères ESG se fait assez naturellement dans la plupart des entreprises.

Exemple concret d'amélioration des conditions d’emprunt :

Alstom est un exemple marquant d'entreprise ayant bénéficié de meilleures conditions d'emprunt grâce à ses engagements durables. Anneli Carlot, directrice de la trésorerie et des financements du groupe Alstom, a profité de cette émergence de produits financiers tels que les prêts bancaires à long et court termes et des "RCF" durables, qui sont adaptés aux entreprises s'engageant vers des objectifs RSE et ESG.

Pour cet exemple-là, en 2023, Alstom a réussi à boucler la syndication d'une facilité de crédit renouvelable de 2,25 milliards d'euros, avec une maturité initiale de 12 mois et incluant la possibilité de deux prolongations de six mois, selon le choix d'Alstom. Cette opération financière a été réalisée auprès d'un consortium de 20 banques internationales.

De façon plus globale, un sondage réalisé par la société de conseil spécialisée Redbridge auprès d'une trentaine de sociétés a révélé que 61% des ETI ont déjà levé des financements durables ou envisagent de le faire. On voit donc qu’il y a une tendance croissante à intégrer les objectifs de durabilité dans les stratégies financières.

Conseils pour les entreprises intéressées

Vers une démarche RSE et NetZero réussie

Pour les entreprises désireuses d'ancrer ou de perfectionner leurs engagements en matière de Responsabilité Sociale des Entreprises et d'objectifs NetZero, quelques conseils pratiques s'imposent. Premier pas ? Une évaluation rigoureuse des impacts environnementaux et sociaux de vos activités. Cela implique un audit complet, depuis la chaîne d'approvisionnement jusqu'à la consommation d'énergie, en passant par les pratiques de travail.

La clé ? Transparence et KPIs pertinents

Il est crucial d'adopter une communication transparente sur vos initiatives RSE et NetZero. Pourquoi est-ce essentiel ? Parce que les investisseurs, les partenaires financiers et les consommateurs valorisent désormais cette transparence. Les Indicateurs de Performance Clés (KPIs) jouent un rôle majeur dans cette démarche. Des KPIs qui doivent être clairs et mesurer des objectifs de durabilité. Par exemple, la réduction des émissions de CO2, le pourcentage de déchets recyclés, ou encore la diversité au sein de l'entreprise.

Quels autres leviers pour améliorer la performance financière ?

Vous l’avez compris, les engagements RSE ou NetZero sont devenus un véritable argument auprès des banques et permettent d’avoir plus de marge de manœuvre lors des négociations des taux par exemple.

Cependant, avant de s'orienter vers des solutions de financement externes, il est essentiel de se concentrer sur l'optimisation interne des flux financiers. Cette optimisation peut se faire en interne ou via des entreprises spécialisées comme Avizo, qui a d’ailleurs publié un guide complet sur l’optimisation de la trésorerie.

L’un n’empêche pas l’autre et, face aux réglementations sociales ou environnementales qui seront établies ces prochains années, les entreprises seront progressivement amenées à avoir de plus en plus d’engagements RSE ou NetZero.